Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 11:31
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 10:47

Être spectateur de « Viens, viens petite, viens ... », le dernier « Opus pour trois comédiens et une piscine » orchestré par Benjamin Forel et sa singulière Troupe du Levant, c'est faire l'expérience positivement dérangeante d'un théâtre-performance contemporain hors-norme qui ne laisse pas indemne, d'autant plus que le corps y est à l'honneur mais sans aucune esbroufe.

Les textes noirs et puissants d'Hanokh Levin sont finement distillés au sein d'un cocktail (explosif) à haute teneur poétique, politique et métaphysique. Rien d'étonnant au vu de l'engagement d'une Troupe basée sur un sens profond du collectif et particulièrement attentif à « la place du spectateur ». La parole y est ainsi incarnée plutôt que mise en scène grâce à l'énergie renversante déployée par ce trio de corps en tensions variables et aux chorégraphies millimétrées.

Ces deux hommes et cette femme semblent permettre à tous les champs du désir de s'exposer et parfois d'exploser ... Mais si les rapports humains sont manifestés dans toute leur complexité et leur violence réelle ou potentielle (objectivation, pouvoir, manque, frustration, opposition, ratage, conflit intergénérationnel, pulsions, répulsion, etc), il ne s'agit en rien d'un catalogue d'émotions en self-service. Il est à noter qu'une bonne dose d'humour parvient aussi à sauver ce qui peut l'être... Le dispositif scénique d'apparence plutôt minimaliste regorge en fait d' « accessoires », ou devrait-on dire de matières ou matériaux symboliques, qui apportent une densité exceptionnelle à l'ensemble.

Alors oui, assister à une représentation de « Viens, viens petite, viens ... » dans un lieu dédié ou non, plus ou moins public, alternatif ou privé, c'est peut-être se laisser aller à un « bain de jouvence » cathartique et revigorant, loin d'être déprimant malgré sa noirceur et qui donne autant à ressentir subjectivement qu'à réfléchir à l'universel du corps, de soi et des autres.

 

Gérald Bortoluzzi (Radiot Canut),

le 15 avril 2015

"Viens, viens petite, viens..." [Eloge de l'ombre - Corps 2] Crédit : Julie Cherki

"Viens, viens petite, viens..." [Eloge de l'ombre - Corps 2] Crédit : Julie Cherki

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 14:30

Imaginez un salon se costumant le temps d'une soirée en un théâtre éphémère.

 

Imaginez du mobilier chatouillé, déplacé et imbriqué formant un véritable Tetris de places assises : chaises, canapés, coussins et tabourets se rencontrent d'une autre manière.

 

Imaginez des lumières nouvelles qui cherchent à capter le détail, à pointer des rayons des corps vivants...Des sensibilités de transpirations intimes...

 

Imaginez une bulle, un instant figé où fuir semble impossible.

 

Imaginez une vingtaine de spectateurs, deux comédiens, une comédienne, un technicien, un metteur en scène, une billetterie humaine à choix multiples et une piscine...Tout ça réunis chez vous.. Tout ça avec les émotions et les sens aux aguets..Tout ça malaxé, malaxé et malaxé... Tout ça respirant dans l'attente d'être essoufflé...

 

Puis imaginez un buffet...Chacun se sert à sa faim, à sa soif, tout en digérant cette expérience particulière.

 

Imaginez des échanges....On essaie de verbaliser ses sensations... 
Rencontre de sensibilités qui font connaissance... Parfois elles s'entremêlent, Parfois elles se rejettent...Parfois elles restent sans voix..

 

Bref imaginez tout cela chez vous, où chez une personne de votre entourage

 

Imaginez la Troupe du Levant et son spectacle "Viens, viens petite, viens..."

 

Si de l'imagination vous voulez passer à l'invitation de cette satire intime inspirée par l'oeuvre d'Hanokh Levin?

Si avant l'invitation il y a l'hésitation, imaginez possible d'assister à une représentation au Lavoir Public les 22 et 23 Avril prochain ?

 

Puis se sera à vous d'imaginez la suite...

Troupe du Levant. Crédit : Yvesan

Troupe du Levant. Crédit : Yvesan

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 08:42

Un soir dans un endroit singulier, trois comédiens et des matières.

 

Ça commence par une lettre, qui pour être anodine n'en est pas moins terrifiante (Lettre ouverte - Juillet 1970). Et c'est parti pour une séquence guerrière et matières.

Matière texte d'Hanokh Levin, mots à malaxer, à goûter, à mordre, à extirper. Mots rêches en bouche, presque à recracher, certains qui laissent un sale goût, goût de cendre et de sang. Ici, pas de cendres ni de sang, mais des spaghettis, des confettis, du dentifrice, de la mousse à raser, et quelques tubes de gouache, qui font signe. Et sens, forcément !

Matière organique, donc.

 

Le jeune metteur en scène Benjamin Forel ne ménage pas ses interprètes. Comme s'ils devaient éprouver ces mots durs, cinglants, grinçants, dans leur chair avant de se les mettre en bouche. Presser leur jus pour qu'ils soient plus amers encore. Ainsi le spectateur peut l'entendre, le ressentir... et souffrir ou rire, ou les deux.

 

C'est du théâtre qui ne ménage pas son spectateur non plus. Il va le chercher, il appuie là où ça fait mal, il le repousse, il le dérange, mais toujours il l'attrape, le rattrape et l'emmène exactement où il veut le mener. En enfer ! Dans l'enfer des mots de Levin, dans leur crudité et leur noirceur, pour peindre la noirceur du monde.

 

G.V.P Le 30 mars 2015

Troupe du Levant - Crédit : Yvesan

Troupe du Levant - Crédit : Yvesan

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:05

La Troupe du Levant auditionne.

30 & 31 mars 2015

 

En 2014 la Troupe du Levant a commencé L'Eloge de l'ombre (Cycle Levin en 3 corps). Le corps 1Sixième pièce de la Troupe du Levant fut créé au Vélodrome de Lyon et repris au Toboggan. Le corps 2Viens, viens petite, viens... est actuellement en tournée dans les appartements et les espaces intimes de la Métropole de Lyon.

 

Dans quelques semaines débuteront les répétitions du corps 3 qui sera - comme il est de tradition chez nous - créé dans un espace emblématique de la Ville de Lyon.

 

Nous recherchons des artistes-interprètes, hommes et femmes, pour cette nouvelle pièce.

 

Merci d'envoyer votre candidature à courrier@troupedulevant.fr

 

Les auditions se dérouleront sur deux jours pleins, les 30 et 31 mars 2015, à l'usine - espace de travail et de création de la Troupe du Levant.

Un temps de rencontre et de discussion avec chaque candidat sera programmé en amont de ces deux jours de travail sur le plateau.

Pour plus d'information, contactez-nous.

Troupe du Levant, répétitions de "Viens, viens petite, viens..."

Troupe du Levant, répétitions de "Viens, viens petite, viens..."

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 12:55
Sixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © YvesanSixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © YvesanSixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © Yvesan
Sixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © YvesanSixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © Yvesan

Sixième pièce de la Troupe du Levant [Eloge de l'ombre - Corps 1], mise en scène de Benjamin Forel © Yvesan

Découvrez les prises de vue d'Yvesan saisies lors de la représentation de la Sixième pièce de la Troupe du Levant au Toboggan le 24 novembre dernier. Et en 2015, nous vous attendons pour la suite des créations du Cycle Levin, "L'Eloge de l'ombre".

A bientôt.

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 13:44

Entre les mailles a capturé pour vous quelques images de la Sixième pièce de la Troupe du Levant lors des répétitions au Toboggan, quelques jours avant de vous recevoir. Souvenirs...

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:47

Reprise de la Sixième pièce de la Troupe du Levant.

C'est gratuit, sur réservation au 04 72 93 30 14

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 09:23

Question du jour : Aristote était-il un vampire ?

 

Troisième jour de résidence au Château de Machy. La première de "Viens, viens petite, viens te faire tripoter par tonton." est dans dix-huit jours.

Le travail se poursuit.

Regarder en face ce que nous refoulons dans l'ombre dans un mélange de sexe, de fric et de mort.

Levin n'a peur de rien et nous autres, acteurs, incarnation de multiples reflets, tâtonnant dans le noir pour trouver une possibilité de fuite, nous heurtons les uns les autres, pressés par le temps, à la poursuite d'inaccessibles rêves.

Le choc n'est jamais loin. L'amour non plus.

 

A demain.

Photo de répétitions, mise en scène Benjamin Forel - Troupe du Levant © Julie Cherki

Photo de répétitions, mise en scène Benjamin Forel - Troupe du Levant © Julie Cherki

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 10:47

Information du jour : La béchamel est meilleure citronnée.

 

Deuxième jour de résidence au Château de Machy. La première de "Viens, viens petite, viens te faire tripoter par tonton." est dans dix-neuf jours.

Aujourd'hui, et peut-être pour la première fois depuis que nous travaillons avec notre "partenaire" Levin, la réalité approchante d'une intimité avec vous, public, est venue questionner notre travail - sous forme de doutes...

Allez-vous comprendre notre désir de théâtre ou nous sommes-nous rendus trop loin? Non, c'est impossible. Mais l'impossible n'est-il pas une possibilité parmi d'autres ? Alors nous suivrez-vous dans les questionnement, accepterez-vous le language et les propositions de cette septième création du Levant ? Réponse bientôt, dans dix-neuf jours.

Les doutes vont s'envoler car nous vous faisons la promesse que "nos intentions sont pures." Et parce qu'il y a Hanokh Levin - merveilleux Levin - ce "partenaire" exigeant, l'homme qui questionne le monde avec insolence et avec joie, qui interroge l'humain pour enchanter le monde. 
 

Photo de répétitions, mise en scène Benjamin Forel - Troupe du Levant © Julie Cherki

Photo de répétitions, mise en scène Benjamin Forel - Troupe du Levant © Julie Cherki

Published by la Troupe du Levant
commenter cet article

Manifeste

On n'entreprend rien, certes, si ce n'est contre le gré de tous. Et, depuis quelques années,
nous avions dû nous accoutumer au murmure des voix décourageantes. Nous avons entendu
les avertissements ironiques des gens de métier auxquels la vie n'a rien laissé que leur stérile expérience,
les prévisions pessimistes des timides et des sceptiques, les conseils des satisfaits enclins à prôner
l'excellence des divertissements dont ils se repaissent, les remontrances des amis sincèrement émus de nous
voir hasarder toutes nos forces à la poursuite d'une chimère.
Mais les mots n'ont point de prise sur qui s'est délibérement sacrifié àune idée, et prétend la servir.
Par bonheur nous avons atteint l'âge d'homme sans désespérer de rien.
A des réalités détestées, nous opposons un désir, une aspiration, une volonté.
Nous avons pour nous cette chimère, nous portons en nous cette illusion qui nous donne le courage
et la joie d'entreprendre. Et si l'on veut que nous nommions plus clairement le sentiment qui nous anime
la passion qui nous pousse, nous contraint, nous oblige, à laquelle il faut que nous cédions enfin:
c'est l'indignation.
Puisque nous sommes jeunes encore, puisque nous avons conscience du but et des moyens pratiques
pour y atteindre, n'hésitons pas.
Que rien ne nous détourne plus. Laissons là les activités secondaires. Mettons nous d'un seul coup en face
de notre tâche. Il la faut attaquer à pied d'oeuvre. Elle est vaste et sera laborieuse.
Nous ne nous flattons guère de la mener à bout. D'autres que nous, peut être, achèveront  l'édifice.
Essayons au moins de former ce petit noyau d'où rayonnera la vie, autour duquel l'avenir fera ses grands apports.

Jacques Copeau/ Registre 1 appels

Création: la fille du général

LAFILLEDUGENERAL

(Hedda Gabler)

origines

L'équipe