Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 21:12

Maintenant suivez nous sur le site Internet de la troupe
www.troupedulevant.fr

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 07:31

Ce soir, invités à L'Esplanade du Lac à Divonne, nous donnerons la 36e et dernière représentation des Sonnets ou Le portrait de Mr W.S.

 

Trente six fois "merci" à vous, plus de 2 200 spectateurs, venus nous voir et nous écouter en compagnie de William Shakespeare.

 

Les Sonnets. Le baiser-1

Les Sonnets © Troupe du Levant

 

Nous quittons ce spectacle avec une pensée particuliaire pour Yves Pignard et l'équipe du Théâtre des Marronniers à Lyon, où nous avions créé la pièce à l'automne 2010 et c'est un joli clin d'oeil de finir cette histoire à Divonne. Ici où fut tourné le film de Mesure pour Mesure.

 

Vous n'avez été à (nous) qu'en rêve

roi dans le sommeil au réveil fini

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 11:57

Suivez notre installation dans l'usine ABB à Décines et la création du spectacle Allons Z'Enfants !

Retrouvez-nous, nous sommes ici :

 

http://allons-z-enfants.blogspot.fr

 

Affiche APPEL RASSEMBLEMENT Internet

 

A tout de suite...

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 22:50

Dimanche 20 janvier à 11h, La Troupe du Levant revisite la modulation hertzienne ! Le dernier fragment de ce théâtre de l'éphémère dont le coup d'envoi fut lancé le 17 octobre au Club-Théâtre / Lavoir public vous sera proposé en chair et en ondes : Benjamin Forel emprunte les flux radiophoniques et vous offre la retranscription en duplex de L'Autre Route à 11h sur Radio Pluriel (91.5 FM - www.radiopluriel.fr/ ). Les spectateurs qui souhaiteront quant à eux nous rejoindre au Lavoir public assisteront pour leur part à une version in praesentia et tout à fait inédite de L'Autre Route où vidéo et voix additionnelles viendront se superposer à la représentation.

 

WEB_l_autre_route-79.jpg

L'Autre Route (fragments)  © octobre 2012 Troupe du Levant / Kévine Buy

 

En clôture d'un flux de fictions to be continued et s'appliquant encore une fois à transporter son art en dehors de l'espace théâtral, la Troupe fait du canal hertzien un convoyeur de théâtre. Camarades, à vos stations!

 

Charlotte Belleinguer

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 18:36

A l'instant où je pose ces quelques mots, le froid gangrène mes extrémités. Mes doigts de pied et de main s'imprègnent pleinement de l'hiver qui dépose paisiblement son tapis de températures négatives. Et pourtant, je suis dans la pièce la plus chaude de l'usine : la cuisine et son odeur prenante du repas de midi.

 

benj-001.JPG

Simon dans la cuisine © décembre 2012 Troupe du Levant

 

J'entends l'aspirateur qui rumine dans la salle de répétitions, Inès qui s'affaire à satisfaire sa soif de rangement, Benjamin qui cherche l'idée lumineuse venir à lui.

Les choses se mettent en place ; nous prenons nos marques dans l'immensité de quelques 1 500 m2 que font nos espaces de travail. La cloche sonne.

Je dois aller m'exprimer. Sur le plateau.

Incarner. Incarner. Transpirer. Faire. Refaire. Défaire. Respirer, se réchauffer.

Jouer. Quel beau métier !

 

Simon

 

benj-010.JPG

L'Autre Route (fragments) - répétitions © décembre 2012 Troupe du Levant

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 23:10

VENDREDI 14 DECEMBRE - 20h

Découvrez, redécouvrez, certains "fragments" en cours de travail.

Rendez-vous au CEDRATS, Centre des Ressources sur les Alternatives Sociales.

27 Montée Saint-Sébastien 69001 Lyon

Participation libre.

Réservation : 04 78 29 90 67


Cher Public

Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre invitation au Lavoir Public.

Nous avons malheureusement décidé de repousser la soirée du 12 au mois de janvier.

Vous le savez peut-être le Lavoir Public est un lieu de parole et d'expérimentations; C'est en tout cas dans cet esprit que nous avons été programmé pour quatre dates de recherches théâtrales.

Nous vous avons déjà présenté deux étapes de laboratoire, en octobre et en novembre.

Nous ne sommes pas - aujourd'hui - satisfait du travail que nous aurions du restituer mercredi. Nous avons besoin d'encore un peu de temps de travail et nous préférons, avec nos excuses, vous donner rendez-vous en janvier.

Comptant sur votre compréhension ! 

 

WEB l autre route-80OK

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:59

rectrutement.jpg

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:53

Oyez, Oyez, Oyez ! Allons Z'Enfants !

 

Fêtons la nouvelle année tous ensemble, jeudi 10 janvier 2013, Esplanade de la Grande-Côte, Lyon 1er.

 

A la demande de la Maire du 1er arrondissement, nous jouerons le spectacle Allons Z'Enfants ! à l'occasion des voeux du Conseil Municipal.

 

Amis lyonnais, la Troupe du Levant vous propose de devenir Figurants-Spectateurs-Complices l'espace de la soirée et vous invite à prendre le rythme et vivre une expérience festive dont vous serez les acteurs !

 

Vous pouvez vous inscrire dès aujourd'hui et venir grossir les rangs de la Brigade F.S.C. en cliquant sur le lien : inscriptions

 

Affiche_Voeux_2013_72dpi.jpg

 

Benjamin Forel et les comédiens vous attendent pour vous apprendre quelques signaux chorégraphiques et musicaux, quelques pas simples et amusants, des bouts de textes entrainants qui ponctueront la soirée. Prenez le rythme et gardez-le pour fêter joyeusement l'année 2013 !

 

Répétitions le samedi 15 décembre de 14h à 18h.

 

A bientôt !

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 13:36

René Char ne voulait pas écrire de « poème d'acquiescement », Benjamin Forel ne fera pas de théâtre d'assentiment ou de convenance.

Théâtre de l'éphémère qui ne sera joué que quelques rares fois et qui chaque fois nous fera découvrir de nouveaux textes, L'Autre Route reste fidèle aux idéaux de la Troupe du Levant qui s'applique à transporter le théâtre en dehors de l'espace théâtral. Le Club-Théâtre / Lavoir n'est en effet nullement un théâtre et pourtant la Troupe en fait un lieu de théâtralisation de tout type d'écriture : ici c'est un plaidoyer de Victor Hugo, là un poème de Sohrab Sepehri, un aphorisme de Sayd Bahodine Majrouh ou encore un texte d'Atiq Rahimi.

Le spectateur, mêlé quoiqu'il arrive à son siècle, percevra sans doute un écho aux récents événements qui se sont joués sur la scène du Proche et du Moyen-Orient et l'on serait tenté de chercher dans L'Autre Route un rôle politique voire révolutionnaire : nulle analyse ne serait plus sommaire. Benjamin Forel n'est pas ici penseur politique, il ne se fait pas le héraut d'un parti ou d'une école, ni l'illustrateur d'une quelconque idéologie, mais son analyse des rapports sociaux se lit à travers le choix des textes de Rahimi, Majrouh, Sepehri et Hugo. En 1877, dans un discours aux ouvriers lyonnais, ce dernier récusant la théorie d'une utilité directe de l'art, préférera l'idée d'une « conscience armée » à celle d'une littérature engagée ; Benjamin Forel s'emploie avec L'Autre Route à aiguiser cette conscience.

Aussi a-t-il fait le choix de la violence car reconnaissons-le, les textes de Rahimi, Majrouh, Sepehri et Hugo sont aussi beaux qu'ils sont durs et puissants. Bien différent du langage-calembour auquel le metteur en scène et ses comédiens nous avaient habitués dans Les Sonnets ou Edouard II, le langage poétique a renoncé à n'être qu'expression pour devenir acte et découverte. Les partis pris de mise en scène importent très largement autant que les textes eux-mêmes, le silence que les quatre comédiens mutiques rendent incroyablement éloquent est notamment travaillé avec brio et justesse. Les textes s'en trouvent alors d'autant plus sublimés, ces textes qui n'ont pas été écrits pour le théâtre, ces textes dont l'ambition n'était pas d'être joués mais dont Benjamin Forel parvient à nous faire croire que le désir était bien de l'être. Le jeu de Thibault Guinamand, Simon Libeaut, Stéphane Perrichon et bien sûr Inès Plancher reste enfin à saluer car tous quatre livrent là une performance saisissante, tant violente que troublante.

 

fragmentsdu17octobre


Sans aucune condescendance et avec une attention toute particulière portée à l'impact produit par cette nouvelle création, Benjamin Forel met en scène le désir et la violence qui s'engouffre et semble se démultiplier, une violence qui aliène les hommes et gangrène plus d'un peuple au proche et moyen Orient mais aussi en Asie centrale dont est originaire Sepehri.

Benjamin Forel semble bien avoir compris que l'activité artistique était toujours volontairement ou non engagée, qu'elle ne se dissociait pas de l'Histoire et de la vie d'une société ; L'Autre Route, fragments de vies mais de vies volées, c'est quarante minutes à respirer avec ceux qui se taisent, à écouter ceux qui sont réduits au silence.

Charlotte Belleinguer 

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 12:13

C'est à Décines que nous venons de déposer nos malles, nos costumes, nos accessoires, tout le nécessaire à notre rêverie.

 

Dans cette ancienne usine nous travaillons, nous répétons notre prochain spectacle.

 

usine-octobre2012.JPG

 


Nous mettrons bientôt toutes nos forces pour faire de cet espace un beau et grand lieu de fêtes, de rêves, de théâtre...

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article

Manifeste

On n'entreprend rien, certes, si ce n'est contre le gré de tous. Et, depuis quelques années,
nous avions dû nous accoutumer au murmure des voix décourageantes. Nous avons entendu
les avertissements ironiques des gens de métier auxquels la vie n'a rien laissé que leur stérile expérience,
les prévisions pessimistes des timides et des sceptiques, les conseils des satisfaits enclins à prôner
l'excellence des divertissements dont ils se repaissent, les remontrances des amis sincèrement émus de nous
voir hasarder toutes nos forces à la poursuite d'une chimère.
Mais les mots n'ont point de prise sur qui s'est délibérement sacrifié àune idée, et prétend la servir.
Par bonheur nous avons atteint l'âge d'homme sans désespérer de rien.
A des réalités détestées, nous opposons un désir, une aspiration, une volonté.
Nous avons pour nous cette chimère, nous portons en nous cette illusion qui nous donne le courage
et la joie d'entreprendre. Et si l'on veut que nous nommions plus clairement le sentiment qui nous anime
la passion qui nous pousse, nous contraint, nous oblige, à laquelle il faut que nous cédions enfin:
c'est l'indignation.
Puisque nous sommes jeunes encore, puisque nous avons conscience du but et des moyens pratiques
pour y atteindre, n'hésitons pas.
Que rien ne nous détourne plus. Laissons là les activités secondaires. Mettons nous d'un seul coup en face
de notre tâche. Il la faut attaquer à pied d'oeuvre. Elle est vaste et sera laborieuse.
Nous ne nous flattons guère de la mener à bout. D'autres que nous, peut être, achèveront  l'édifice.
Essayons au moins de former ce petit noyau d'où rayonnera la vie, autour duquel l'avenir fera ses grands apports.

Jacques Copeau/ Registre 1 appels

Création: la fille du général

LAFILLEDUGENERAL

(Hedda Gabler)

origines

L'équipe