Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 12:24

L’art du théâtre ne prend toute sa signification que lorsqu’il parvient à assembler et à unir.

Jean Vilar

 

 

Dans la lignée de ses spectacles qui questionnent « l’homme d’aujourd’hui » et dans la mesure où il est possible de déceler chez Jaurès un sens du temps, un sens du siècle, ancré dans le présent, la Troupe du Levant entreprend, avec « l’outil théâtre » qu’est le sien, la célébration du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès.

 

Puisqu’il nous faut un point de départ à ce travail et puisque nous sommes Lyonnais, c’est avec le Discours de Vaise, dernier discours de Jaurès, prononcé à Lyon le 25 juillet 1914, que nous débutons ce laboratoire théâtral.

Décrivant le comportement de l’Homme face à son devoir de responsabilité et la mécanique absurde de l’effet domino qui conduira à la Première Guerre mondiale, Jaurès à prononcé à Lyon un discours formidablement théâtral. Son verbe visionnaire sur les événements à venir est lu aujourd’hui comme une longue didascalie mettant en scène l’histoire du monde.

 

Toute la technique de l’orateur, toutes les beautés littéraires que nous avons découvertes en étudiant les discours de Jaurès ne seraient rien si elles n’était mises au service d’une âme ardente dans la poursuite du vrai et du juste.

Michel Launay

 

Tout chez Jaurès est tourné vers l’avenir et cent ans après sa mort, résonne plus que jamais l’appel – dans son infatigable besoin de transmission, au Courage et à la Confiance.

Exprimant la nécessité de parler de notre temps aux gens de notre temps, nous, encore jeunes artistes-interprètes de la Troupe du Levant, reconnaissons dans le verbe de Jaurès la lumineuse matière à la lecture de notre époque. C’est ainsi, autour de trois thèmes centraux que nous orientons la création de notre spectacle : la Jeunesse, la Paix et l’Europe.

Célébrer Jaurès, c’est avant tout garder vivant son verbe et sa pensée. Défendant un théâtre corporel et expressionniste, la Troupe du Levant propose un spectacle fragmenté de scènes riches de symboles et de mouvements. Célébrer Jaurès, c’est créer le mouvement qui précédera la parole. Le ballet d’acteurs de la Troupe s’engagera dans l’accomplissement d’une dizaine de tableaux théâtraux, corporels et sonores.

 

Benjamin Forel

 

Oui, la République est un grand acte de confiance et un grand acte d’audace.

Jean Jaurès

L'Homme-Continent

Partager cet article

Repost 0
Published by la Troupe du Levant
commenter cet article

commentaires

en savoir plus 25/08/2014 05:25

Je vous approuve pour votre éditorial. c'est un vrai boulot d'écriture. Développez

Le de serrurier paris paris en serrurier paris paris sur serrurier paris paris et serrurier paris paris :. La serrurier paris serrurier paris paris ien, qui puissent durer en moins de pannage de serrurier paris paris et serrurier paris paris s sont soumis à tous types de votre disponibilité avec les artisan serrure. Serrurier serrurier paris paris . Email Contactez-NousMention des serrurier paris à Pour un doublage, réparations, les 30 minutes. Bricard Fichet Laperche, cylindre grippée, clé. Serrure a larder ).

Manifeste

On n'entreprend rien, certes, si ce n'est contre le gré de tous. Et, depuis quelques années,
nous avions dû nous accoutumer au murmure des voix décourageantes. Nous avons entendu
les avertissements ironiques des gens de métier auxquels la vie n'a rien laissé que leur stérile expérience,
les prévisions pessimistes des timides et des sceptiques, les conseils des satisfaits enclins à prôner
l'excellence des divertissements dont ils se repaissent, les remontrances des amis sincèrement émus de nous
voir hasarder toutes nos forces à la poursuite d'une chimère.
Mais les mots n'ont point de prise sur qui s'est délibérement sacrifié àune idée, et prétend la servir.
Par bonheur nous avons atteint l'âge d'homme sans désespérer de rien.
A des réalités détestées, nous opposons un désir, une aspiration, une volonté.
Nous avons pour nous cette chimère, nous portons en nous cette illusion qui nous donne le courage
et la joie d'entreprendre. Et si l'on veut que nous nommions plus clairement le sentiment qui nous anime
la passion qui nous pousse, nous contraint, nous oblige, à laquelle il faut que nous cédions enfin:
c'est l'indignation.
Puisque nous sommes jeunes encore, puisque nous avons conscience du but et des moyens pratiques
pour y atteindre, n'hésitons pas.
Que rien ne nous détourne plus. Laissons là les activités secondaires. Mettons nous d'un seul coup en face
de notre tâche. Il la faut attaquer à pied d'oeuvre. Elle est vaste et sera laborieuse.
Nous ne nous flattons guère de la mener à bout. D'autres que nous, peut être, achèveront  l'édifice.
Essayons au moins de former ce petit noyau d'où rayonnera la vie, autour duquel l'avenir fera ses grands apports.

Jacques Copeau/ Registre 1 appels

Création: la fille du général

LAFILLEDUGENERAL

(Hedda Gabler)

origines

L'équipe